Pettersson Allan (1911-1980)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pettersson Allan (1911-1980)

Message par gluckhand le Ven 14 Mar - 5:09

Depuis plusieurs années que je fréquente Pettersson et je n'arrive toujours pas à comprendre sa musique, entendons-nous bien, quand je dis comprendre, je ne veux pas dire écouter et bien la saisir,non je sais l'écouter et bien l'apprécier, j'ai des centaines d'écoutes derrière moi, non quand je parle de comprendre, je parle de son message à cette musique, plus je pense en effet que c'est une musique d'innocence, on pourrait appeler ses symphonies, des chants de l'innocence comme W .Blake l'a si bien fait en poèsie.Pour moi Pettersson est un génie sans nul doute, le dernier génie inspiré de la symphonie de ces dernières années.D'autres, bien sûr ,on fait des symphonies, depuis ou en même temps et ils sont nombreux même les symphonistes de Kancheli à Simpson (dont la 9ème m'a toujours semblé ressemblé à du Pettersson )et beaucoup d'autres dont je n'ai pas le nom en ce moment.Pettersson apporte quelque chose de nouveau à la symphonie , un langage nouveau, comme l'a si bien dit J.L Caron dans sa biographie , il n'y a rien qui ressemble à Pettersson avant Pettersson, non pas non plus qu'il apporte un langage nouveau , pas du tout, il reste la plupart du temps tonal, pas vraiment de folie chez lui, il reste étonnament sage, s'il prend à Sibélius , ces longues plages et avancées lyriques géniales , c'est à sa manière , il ne se revendique d'aucune école, d'aucun maître, c'est avec son propre langage qu'il  construit ses propres avancées ,un peu à la manière d'un Peguy, ses répétitions sont voulues et calculées , sa musique que Dorati voulait réorchestrer dans un passage de la 7ème symphonie, ne cherche pas à épater, non c'est sa rudesse qui fait sa beauté, il a un sens de l'orchestration prémonitoire, un sens inné de l'orchestration qui force l'admiration à l'écoute.Musique triste et désespèrée entend on souvent à son propos, mais quel est l'intèrêt d'écrire une musique qui ne vous plonge pas dans la réflexion ou dans l'émoi, pour moi aucun.Si une musique ne traduit pas la vie , je ne vois pas l'intèrêt d'en écouter, pareil pour la poèsie ou la littérature.Je pense que la musique de Pettersson attend son heure et qu'elle aura de plus en plus d'admirateurs,c'est une musique viscèrale comme toutes les grandes musiques et elle n'est pas facile à porter pour tous.
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par Merlin le Ven 14 Mar - 6:51

Je ne connais que de nom, et d'une vague écoute il y a quelques temps. Je pense qu'on a tous un compositeur "phare", point de repère qui nous sert à naviguer dans les différents courants.


Dernière édition par Merlin le Jeu 24 Sep - 2:03, édité 1 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 45

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par gluckhand le Ven 14 Mar - 7:36

Mes compositeurs phares du 20ème siècle , restent contre vents et marées Schoenberg et Varèse , mais je peux naviguer entre beaucoup de compositeurs différents après , comme Radulescu , Scelsi ou Gubaidulina et d'autres, je pense que chacun n'apporte pas la même chose, d'ou leur intèrêt .
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par gluckhand le Dim 21 Sep - 11:27

La 15 ème symphonie, sûrement la plus énigmatique et la plus dramatique pour moi de Pettersson, que faire de neuf après 14 autres grandes symphonies et 2 grands concertos pour violon, si l'on considère pour moi que la 16ème et dernière officielle, est plus pour moi plus vraiment un concerto rapshodique avec saxophone, on se demande ce qu'aurait fait ce compositeur s'il avait vécu plus longtemps?
Avec cette 15 ème le ton ne s'allège pas au contraire , et l'on est de suite sur des sommets d'intensité dramatique,même si comme tous les grands symphonistes, on reconnaît des thèmes déjà connus, c'est la patte du ompositeur ,et dans cette symphonie qui là dure 38 minutes, Pettersson prescrivait une durée de 31 minutes, c'est dire la vitesse et la rapidité avec laquelle il voulait rendre le tragique et l'inquiètude de cette oeuvre, un vrai coup de bambou sur la tronche et les oreilles, aucun répit pour l'auditeur on dirait?
mais il semble que ce soit impossible pour l'instant d'atteindre cette duréeet les enregistrements ne se bousculent pas.Je ferais un parrallèle avec Mahler et sa 6 ème symphonie ou dans le finale , la tension est extrême et a aucun moment le compositeur ne lâche le morceau, c'est une sorte de duel infernal entre les Dieux et les hommes, et avecPpettersson ,là aussi,on est sur les mêmes sommets.les moments lyriqus et de toute beauté ne manquent pas dans cette oeuvre testament , et difficile comme souvent chez lui de chercher une forme, d'ailleurs les titres de ses mouvements s'appellent
One mesure before N° 49
Two mesures before N°63 etc, bref un très grande oeuvre pas encore assez apprèciée à ses justes mesures, mais cela viendra!
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par gluckhand le Ven 16 Déc - 3:24

" />

Une curiosité à signaler,je pense avoir tous les CD disponibles de Pettersson et je suis curieux d'entendre cette 13ème symphonie ,quand elle sera plus abordable pécunièrement.L'oeuvre offre la particularité d'être virtuelle ou réalisée à partir d'instruments virtuels et logiciels et dirigée ,si l'on peut dire par Markus Brylka  .Je sais pour l'avoir lu quelque part que le rêve secret de Varese était d'être joué sans musicien, mais pour Pettersson je me pose des questions et attend pour me faire une idée, qu'en pensez-vous? Very Happy
Pour Markus Brylka, apparemment il n'en est pas à son premier coup d'essai, voir https://vsl.co.at/community/search?postedby=mbrylka
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par Cocotier le Ven 16 Déc - 9:27

Sur la forme, je ne suis pas contre. J'ai entendu, il y a quelques temps, les premières mesures du Sacre du printemps exécutées par un orchestre totalement virtuel et c'était pas mal du tout et quasiment indécelable aux dires de certains musiciens présents. Pour moi, ça ne peut toutefois dépasser le stade de la curiosité. D'aucuns imagineraient sans peine une sorte d'"uberisation" de l'orchestre symphonique...
S'agissant de Petersson lui-même, je l'apprécie quoique parfois un peu dérouté par le côté "massif" de ses symphonies qui a tendance à diluer les bonnes idées qui fourmillent pourtant dans son œuvre. Du reste, j'écoute rarement les pièces musicales qui dépassent 30 à 40 mn par goût personnel.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pettersson Allan (1911-1980)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum