Les précurseurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Merlin le Dim 22 Déc - 11:55

Quattro pezzi su una nota sola (1959)

"Quatre pièces sur une seule note", où comment explorer la notion de timbre en donnant le vertige.



Dernière édition par Merlin le Dim 22 Déc - 13:22, édité 1 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Merlin le Dim 22 Déc - 13:21

Une plongée dans le son.
Scelsi décrivait le son comme une sphère dont il cherchait le centre. Une contrebasse, pratiquement une seule note, et pourtant un chatoiement permanent de couleurs et d'harmoniques pendant pratiquement 7 minutes.


Dernière édition par Merlin le Sam 4 Jan - 16:28, édité 1 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Merlin le Dim 22 Déc - 15:57

Kya I

Ici une trame mélodique s'élabore autour d'un "la" et de ses harmoniques qui servent de "fil rouge".



Dernière édition par Merlin le Sam 4 Jan - 16:28, édité 1 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Cocotier le Lun 23 Déc - 13:58

J'ai le coffret intégral des œuvres orchestrales de Scelsi gravées par le chœur et l'orchestre de la Radio-Télévision de Cracovie dirigés par Jürg Wyttenbach. C'est à la fois impressionnant et terriblement sombre. Scelsi a construit un univers musical très original. Personnellement, j'apprécie beaucoup même si le côté déprimant me conduit souvent à passer à autre chose de plus gai après une heure d'écoute attentionnée.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Mélisme le Jeu 26 Déc - 10:56

Très beau "ce réveil profond" pour Contrebasse! J'ai également le même coffret que toi Cocotier. On le trouve à 16 euros, pour le prix il y a de quoi faire...



C'est vrai que Scelsi a beaucoup inspiré les premiers compositeurs spectraux dans les années 70, quand les musiciens fondateurs de "l'itinéraire" (Murail, Levinas, et Grisey) l'ont rencontré à la villa Médicis.

Après Scelsi est plus un musicien de l'instinct et fait parti d'une génération de compositeurs mystique, qui a laissé sa place (pour la plupart) à une pensée plus "scientifique" aujourd'hui. La musique spectrale par exemple justifie la plupart du temps l'utilisation de ses modes de jeux et effets par des processus structurants, calqués sur des phénomènes naturelles ou non, comme la synthétisation instrumentale de spectres, etc… En bref, elle tente comme de valoriser "scientifiquement" des choix compositionnels, en se calquant sur des modèles issus de la science (ce qui est bien sûr discutable sur de nombreux points, mais représente une démarche très actuelle et contemporaine dans l'art en général, et symptomatique de notre époque).

Scelsi pour sa part se basait sur ses rêves de cités millénaires, évoquait des musique ancestrales, racontait l'effondrement d'une cité Maya dans "Uaxuctum", et sa musique était souvent improvisée (et relevée par des copistes). Et pourtant, il a été un des fermants de la pensée spectrale (ne pas oublier le compositeur  "Horatiu Radulescu", qui est vraiment le premier à avoir introduit le concept spectral dans les années 70).

Un point essentiel à relever aussi je crois est que sa musique semble venir de "nul part", et n'a reçu que peu d'influence des courants qui lui ont précédés. Ca a longtemps été un facteur décrédibilisant d'ailleurs, et cela a bien embêté les musicologues/analystes musicales.


Dernière édition par Mélisme le Jeu 26 Déc - 11:43, édité 3 fois
avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Giacinto Scelsi (1905-1988)

Message par Merlin le Jeu 26 Déc - 11:06

Merci pour ces précisions, Mélisme. Les catégories ont toujours quelque chose d'artificiel. Je suis moi-même très intéressé par ces re/dé/compositions de sons, que ce soit de façon intuitive (il parait que Scelsi, qui avait quelques soucis de stabilité mentale, pouvait passer des heures à jouer une seule note - un lab - sur son piano, pour en écouter toutes les résonances) ou plus analytique, comme chez les purs spectraux.
On retrouve une recherche similaire, je trouve, dans le premier mouvement du concerto pour violoncelle de Ligeti:

Peut-être aussi peut-on voir dans ces évolutions, une filiation avec les "mélodies de timbres"?
J'ouvre un fil ici pour discuter de l'analyse spectrale.



Dernière édition par Merlin le Sam 4 Jan - 16:29, édité 1 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Mélisme le Jeu 26 Déc - 11:54

Merlin a écrit:Les catégories ont toujours quelque chose d'artificiel.

Oui c'est sûr. Disons que c'est une commodité. Mais dans plein de cas, ça peut induire en erreur… Ca demande une certaine maturité pour être bien utilisé je crois, une vision d'ensemble.

Merlin a écrit:Peut-être aussi peut-on voir dans ces évolutions, une filiation avec les "mélodies de timbres"?

Oui clairement! La première mélodie de timbre d'ailleurs c'est le langage parlé en soi, le fait d'articuler différents spectres pour former des voyelles agrémentées de transitoires d'attaques. Y a une pièce récente de Harvey d'ailleurs "Speakings", où l'orchestre avec l'électronique synthétise parfois le langage par des processus spectraux justement.

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Horatiu Radulescu (1942-2008)

Message par Merlin le Sam 28 Déc - 8:45

Ici on est dans un mode "actif", "énergétique", par comparaison avec Scelsi qui est beaucoup plus "contemplatif". Radulescu, c'est de la musique spectrale en action.



"A partir de 1969, Horatiu Radulescu établit les fondements de la technique spectrale de composition : distribution variable de l'énergie spectrale - spectrum pulse, synthèse des sources globales du son, micro et macro-formes comme processus sonore, quatre vitesses simultanées de la perception, scordatura spectrale - échelle d'intervalles inégaux correspondant aux séries d'harmoniques."*

*Source:Brahms/Ircam
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Merlin le Sam 28 Déc - 8:48

Mélisme a écrit: Y a une pièce récente de Harvey d'ailleurs "Speakings", où l'orchestre avec l'électronique synthétise parfois le langage par des processus spectraux justement.

J'ai écouté (et apprécié), mais pas vraiment entendu cela... Embarassed Embarassed
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Mélisme le Mer 1 Jan - 12:54

C'est particulier Radulescu. Certains de ses titres, ainsi que ce côté un peu mystique m'attirent chez lui (rien que le 5ème quatuor "Before universe was born". Rien que ça  Very Happy )

Il y a un site aussi, avec pas mal d'info.

http://www.horatiuradulescu.com

Sinon j'aime beaucoup cette pièce, le disque introuvable aujourd'hui…



Il y a aussi son concerto pour piano, "The Quest", très bien. Introuvable aussi, ou alors bien cher sur amazon…

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Merlin le Lun 9 Jan - 8:11

Je veins d’écouter « Before universe was borne ». Eh bien, j’ai trouvé ce quatuor vraiment beau. Injouable, probablement, mais le discours est clair et invente à chaque instant.
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Cocotier le Lun 9 Jan - 8:50

Je viens d'en faire autant et cette œuvre vaut vraiment le coup d'être écoutée. Je connais assez peu Radulescu malgré sa notoriété.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par gluckhand le Mer 11 Jan - 16:32

Je ne sais pourquoi, mais instinctivement Scelsi et Radulescu se sont retrouvés comme CD, les uns à côté des autres chez moi .Deux créateurs d'univers sonores époustouflants, dont on commence seulement à apercevoir la véritable grandeur .Parler de musique spectrale ,même si c'est vrai c'est un peu pour pour moi mettre dans une case ,que tous les deux dépassent de dix coudées.C'est la façon de faire et d'écouter la musique, si ce n'est la musique elle-même qu'ils remettent en question, là ou l'on cherchait des thèmes ,des motifs ou la moindre mélodie , on se confronte au son nu, à l'instrument lui-même dans sa nudité première, bref une nouvelle aube.Je comprends que ça démonte quelques uns et que ça les perturbe même, car quoi de plus perturbant ,qu'une musique qui n'a pour seul message que sa crudité première et comme dit Merlin plus haut innove à chaque instant,même si derrière tout ça ,il y a un démiurge qui organise tout ça, pour moi deux révolutionnaires de première importance.
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Cocotier le Jeu 12 Jan - 13:37

Je ne parlerai pas de Radulescu que je connais assez peu. En revanche, l'univers orchestral de Scelsi m'est beaucoup plus familier. Il y a quelque chose de monumental dans sa musique qui m'impressionne à chaque fois. Seule critique: c'est une musique que je trouve bizarrement très sombre. A ne pas écouter les jours de déprime, en tout cas...
C'est un peu idiot car il est difficile, a contrario, de prétendre que Xenakis ou Penderecki-1ère période expriment une gaieté sans faille. Je crois que tout ça est vraiment personnel, en fait.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par ninh le Dim 29 Jan - 20:14

J'ai eu la chance d'écouter et voir Horatiu Radulescu en concert à Théâtre Garonne de Toulouse il y bien longtemps. Il présentait ses Sound Icons (pianos à queue posés sur la tranche affublés de fils métalliques fixés aux cordes passant au-dessus du public et frottés par le compositeur lui-même). Le dispositif était bien plus impressionnant que le résultat sonore (Pierre Berthet est bien plus "efficace" sur ce plan !...).
Par contre, les solos d'alto par Vincent Royer, restent des moments gravés dans ma mémoire...
Bien des années après, ce dernier a enregistré ces magnifiques pièces que l'on peut trouver sur ce CD. A recommander !

avatar
ninh

Messages : 60
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 55
Localisation : Creuse

http://www.lequanninh.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les précurseurs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum