Cage John (1912-1992)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cage John (1912-1992)

Message par Merlin le Sam 28 Déc - 9:56

"La première chose que je me demande lorsque que je trouve que quelque chose n'est pas beau, est "pourquoi est-ce que je ne trouve pas cela beau?". Et la plus part du temps, je me rends compte qu'il n'y a aucune raison valable." J. Cage



Dernière édition par Merlin le Sam 4 Jan - 16:42, édité 2 fois
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Merlin le Sam 28 Déc - 10:22

avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Cocotier le Dim 29 Déc - 14:44

Cage est vraiment un musicien étonnant. J'ai longtemps sous-estimé sa musique, abusé sans doute par son application à toujours renverser l'ordre établi avec un brin de provoc'. Au-delà de cette manière d'être, il y a une grande créativité.
Merci, Merlin pour ces liens très intéressants !!!
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Merlin le Mar 31 Déc - 9:26

J'aime beaucoup, y compris le côté provocateur. Cage était un grand admirateur de Satie et de son idée de "musique d'ameublement". Il a eu énormément d'influence.
J'ai trouvé un joli site (en Anglais) sur Cage, avec notamment des extraits du manuscrit de la musique qu'il a écrite pour le film sur les travaux de Calder:
http://exhibitions.nypl.org/johncage/node/42
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Mélisme le Sam 1 Fév - 21:03

Je connais assez mal Cage. Un peu comme toi Cocotier, j'ai longtemps sous-estimé sa musique. Je ne le découvre lentement que seulement!

Je viens d'écouter un disque d'oeuvres violon/clavier (Fender rhodes même), pas mal du tout. Une sensation de temps très étale (chose que j'apprécie), un discours globalement modale/tonale simplifié (ne module pas des masses. Mais des rencontres parfois sympathiques). Les "Harmonies" viennent d'une pièce qu'il a écrite pour le bicentenaire de la déclaration d'indépendance des états-unis (Apartment House 1776), et on y trouve des vieux chorals de l'époque, réalisés par des compositeurs nés sur le sol américain (culturellement "plus" indépendants). Ils sont toutefois "dépecés" de leur rythme (y en a pas apparemment…. mais j'ai pas vu la partoche). On perd les tensions tonales du coup, ça flotte, et on apprécie du coup les harmonies "pour ce qu'elles sont" et non pour les tensions en jeu, à la manière de l'écoute chez beaucoup de contemporains. J'aime bien. Les "Mélodies" sont un peu dans le même goût, "temporellement" étale, un violon toujours "senza vibrato", et au discours plus modale.

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Merlin le Dim 2 Fév - 12:44

"Pendant une bonne partie de ma vie, j'ai cherché à trouver une alternative à l'harmonie. Mais l'harmonie à laquelle je pensais était celle que l'on enseigne à l'école. Désormais, je me rends compte que tout ce qui est en dehors de l'école est aussi de l'harmonie.
J'ai une nouvelle définition de l'harmonie, une définition qui n'implique ni règle ni loi, appelez là "harmonie anarchique" si vous voulez: des sons qui vont ensemble."

"A la fin des années 40, j'ai découvert au cours de différentes expériences, que le silence n'a rien à voir avec acoustique. C'est un changement d'état d'esprit, un virage. Toute ma musique est dédiée au silence. Mon travail est devenu une exploration de la non-intention."
J. Cage

Cage est un éclaireur. J'adore son radicalisme.
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Mélisme le Jeu 6 Mar - 10:09



Je me suis écouté les "études australes" dans cette version, composées à partir d'une carte céleste et du Yi Jing chinois. En gros, Cage a mis une sorte de mini calque pour circonscrire des zones de la carte et en sélectionner les étoiles, a transcrite ses dernières en hauteurs dans un modulo 12, et a distribués les notes résultantes dans les sept octaves du piano en utilisant les outils divinatoires du traité chinois. Le rythme pour sa part est à la discrétion de l'interprète.

L'idée a valu à certains critiques de dire que l'oeuvre à été "composée par Dieu lui-même". Le concept est beau! En pratique c'est extrêmement dur à jouer, on saute partout tout le temps… Cage parle d'ailleurs d'écriture de "quatre mains pour seulement deux".

Si les deux premiers volumes sont bien passés, j'ai commencé à avoir du mal au troisième, et le dernier disque a été une vrai torture… Ca me semble extremement monochrome et aléatoire (je sais c'est l'idée), quand bien même l'idée génératrice est fascinante. Mais bon en même temps, je ne vois pas ce que cela pouvait donner d'autre. A réécouter quand même, l'idée est tellement belle cheers
avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cage John (1912-1992)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum