Julia Wolfe /Cruel sister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Julia Wolfe /Cruel sister

Message par gluckhand le Dim 10 Aoû - 5:53


Je ne suis pas un fan, en général de la musique dite répétitive, et il serait intèressant de savoir pourquoi beaucoup d'américains, en sont les fervents défenseurs depuis plus d'un demi siècle, alors que la plus grande part de la musique européenne, au contraire essayait d'échapper au système de répétition et d'être toujours le plus original possible?
(je dis cela dans le sens surprenant et non de répétition, car il y a toujours eu  des répétitions et des variations , dans les oeuvres symphoniques ou pianistiques , mais pas au point de baser toute une oeuvre sur des mêmes notes, mais peut être dis-je des bêtises et j'espère qu'on me corrigera)oui je pense que la musique dans son histoire  a tout fait ,pour essayer de se libérer par l'harmonie, plutôt qu'en être tributaire, mais c'est une autre histoire, et on est loin de Julia Wolfe qui est très belle, ce qui je l'avoue m'a fait acheter un de ses disques, pas celui -là , mais un autre dont je parlerai plus tard.Cruel sister, d'abord , j'aime bien le titre, cela a pour moi une connotation freudienne ou d'horreur qui n'est pas sans intèrêt.Les deux oeuvres gravées sur ce disque ( il y a aussi Fuel)se laissent écouter agréablement et comme souvent pour ce genre de musique, on en saisit souvent toute la richesse qu'après plusieurs écoutes, même si j'ai une légère préfèrence pour Fuel.Le jeu des cordes dans Cruel sister est assez subtil et original,bref , c'est un très beau disque et deux belles oeuvres de maturation importantes de Julia Wolfe, dont j'avais entendu des oeuvres plus carrées et plus dures ,qui m'avaient je l'avoue, un peu éloigné de cette musique, donc une compositrice à suivre et à recommander même si elle est née en 1958 et a déjà un parcours assez important derrière elle?
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia Wolfe /Cruel sister

Message par Mélisme le Dim 10 Aoû - 11:00

Je ne suis pas accroc à la musique répétitive également, bien que quelques oeuvres m'aient marqué à leur découverte (le concerto pour violon de P. Glass par exemple, ou certaines oeuvres de Terry Riley, Pärt, Rääts etc...). Je reste ouvert quoiqu'il en soit, la simplicité pouvant m'attirer autant que la complexité.

Après la répétition a aussi été une réaction pour certains, une façon de se positionner face à des excès inverses. Et bon, comme tout principe de compo je pense, certains s'en servent comme "finalité" (je mange et recrache tonal/minima/spectral etc… point barre) , et d'autres comme "moyen vers" (une pensée/image personnelle), ce qui me semble donner des résultats plus "actuels" en art.

Je n'ai jamais écouté du Wolfe en tout cas. Je prends note  Very Happy 
avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia Wolfe /Cruel sister

Message par ninh le Jeu 14 Aoû - 8:55

Beaucoup de choses ont été dites et écrites à propos de la musique répétitive. Au-delà des motivations des compositeurs, plaçons-nous du côté des auditeurs qui sont invités à une expérience d'écoute (au sens d'une expérience de vie, une expérience poétique).
Les 840 répétitions des Vexations de Satie organisées pour la première fois par John Cage en 1963 ou assez récemment en Angleterre ont eu des effets particuliers sur les auditeurs (https://www.youtube.com/watch?v=TYHIqMmtS-0 !) qui se rendent compte que la répétition ne répète rien ! Que si des figures musicales identiques sont objectivement répétées, et le temps et l'espace de la perception changent continuellement. La répétition d'objets très simples et reconnaissables dès la deuxième répétition est une mise en lumière, une mise à nu du changement perpétuel qui est à l'oeuvre d'instant en instant dans notre existence.
A titre personnel, j'ai dans ce sens un faible pour les propositions extrêmement ténues comme les oeuvres de déphasage de Steve Reich (Come Out, Clapping Music, etc.). De là, un intérêt formidable pour une autre branche du minimalisme avec les oeuvres de Alvin Lucier par exemple.
avatar
ninh

Messages : 59
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 55
Localisation : Creuse

http://www.lequanninh.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia Wolfe /Cruel sister

Message par gluckhand le Sam 16 Aoû - 13:34

La musique indienne , dont je suis féru, particulièrement la forme raga, est basée principalement sur une forme répetitive, mais je pense que c'est une autre façon pour eux d'appréhender le temps et l'espace,une autre façon de saisir la vie,différente de notre ressenti musical à nous européens, je dirai même que tout le sel de cette musique vient pour moi de cette longue évolution,on se situe plus à l'intérieur même de cette musique, on devient musique?
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia Wolfe /Cruel sister

Message par Mélisme le Dim 17 Aoû - 10:54

Très intéressant Ninh! J'ai trouvé une interprétation de presque 10h d'ailleurs sur youtube, par le pianiste Nicolas Horvath.

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Julia Wolfe /Cruel sister

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum