Martin Frederick (1958)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Martin Frederick (1958)

Message par Mélisme le Ven 1 Aoû - 11:54



Compositeur autodidacte à l'esthétique foisonnante, Frederick Martin accède à la Villa Médicis en 1989, passe 2 ans à l'Ircam et devient Lauréat de plusieurs prix (dont le prix Louis Weiller récemment pour l'ensemble de son oeuvre). Son catalogue compte plus de 130 oeuvres, chose rare de nos jours, et frappe par la virtuosité de son écriture, voyageant entre inouï et tradition avec intelligence.

On peut écouter ici le 1er mouvement de sa 3ème symphonie, qui personnellement m'a beaucoup marqué:
--> https://soundcloud.com/frederickmartin5/01-3symphonie-premier-mouvement

Là, une pièce pour clarinette basse de 1993 --> https://soundcloud.com/frederickmartin5/03-pilote

Avec le temps, sa musique semble renouer avec une certaine tradition, recherchant des harmonies moins élevées dans les partiels harmoniques, tout en conservant une personnalité forte dans l'art du développement. Il y a un grand souffle dans sa musique, cette moitié (hélas) de symphonie en témoignant.

Enfin un dernier lien pour la route:

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par Merlin le Dim 3 Aoû - 6:20

Hello Mélisme, voilà en effet de bien belles choses à découvrir !

Mélisme a écrit:recherchant des harmonies moins élevées dans les partiels harmoniques, tout en conservant une personnalité forte dans l'art du développement.

Peux-tu clarifier ce que tu entends par là ?
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 46

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par Mélisme le Dim 3 Aoû - 9:03

Qu'il revient à des accords plus "classés" (accords de 3 sons etc..). Je suis prudent car la tonalité n'intervient quasiment jamais pour autant. Il se trouve que plus on est proche du son fondamental ("bas") dans les partiels du spectre harmonique (théorique je parle), plus les accords qu'on peut en extraire sont "consonants", avec des intervalles d'octaves, quintes, quartes tierces etc… Au contraire, plus on s'en éloigne, plus les intervalles se resserrent (on intègre la neuvième, la onzième dièse, la treizième bémol etc…) et deviennent "dissonants".

Une grosse part de l'évolution de l'harmonie en occident a semblé suivre ce schéma, intégrant des partiels de plus en plus élevés. Le spectre harmonique de base peut servir un peu de dosimètre avec sa structure du coup. Ce choix n'empêche pas Martin, par contre, de conserver une qualité de développement qui me semble lui être propre.
avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par Mélisme le Lun 23 Fév - 21:32

Son très beau troisième quatuor à cordes, Op.88 peut-être écouté ici ---> https://soundcloud.com/frederickmartin5/third-string-quartet.

avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par gluckhand le Mer 25 Fév - 10:48

Tout à fait d'accord avec toi ,Mélisme, sous des abords qui paraîssent au début,un peu brouillon ,foisonnant touffu,, même un peu enfantin , ce compositeur a vraiment une patte  assez originale et bien à lui, j'ai vraiment envie de mieux le connaître et d'en savoir plus sur sa musique.Merci, je n'avais pas lu ce post sur ce compositeur, comme quoi, il faut toujours sur le métier, remettre etc.....
PS. je ne sais pas si c'est une bonne idée d'avoir inversé nom et prénom sur ce post, j'ai en vain cherché des CD de lui sur amazon.fr, bon pour les résultats, les deux que ce soit Martin ou frédérick, donnent le même résultat, aucun CD hélas de lui .
avatar
gluckhand

Messages : 147
Date d'inscription : 12/03/2014
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par Mélisme le Dim 20 Déc - 18:42

Son concerto pour Alto opus 116 récemment créé à la cité de la musique à Paris. Superbe pièce pour moi, d'une richesse vraiment savoureuse!

Lien ici Arrow
avatar
Mélisme

Messages : 215
Date d'inscription : 20/08/2013
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin Frederick (1958)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum