Jonathan Harvey - « Mortuos plango, vivos voco »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jonathan Harvey - « Mortuos plango, vivos voco »

Message par Cocotier le Ven 16 Mai - 16:15

En 1980, le compositeur anglais Jonathan Harvey (1939-2012) élabore une œuvre étonnante basée sur un traitement électroacoustique des sons de cloches et de la voix humaine. Baptisé « Mortuos plango, vivos voco », le thème a été utilisé, dans les années 80 à France Musique – ou France Culture, je ne me souviens pas exactement – comme indicatif. C'est d'ailleurs ainsi que je l'ai découvert.

On peut le trouver sur Youtube:



Cette vidéo expose la pochette du CD que je recommande car, outre « Mortuos plango, vivos voco », on y trouve, entre autres, le Tombeau de Messiaen du même compositeur, pièce pour piano accordé en quarts de ton.
Coïncidence intéressante, « Mortuos plango, vivos voco » a fait l'objet d'une analyse très fouillée le vendredi 25 avril 2014 sur France Musique dans l'émission « Le Matin des musiciens » présentée par Renaud Machart qui recevait ici Vincent Warnier, organiste titulaire de l’Eglise Saint-Etienne-du-Mont à Paris.
On peut écouter cette émission en validant le lien suivant :
http://www.francemusique.fr/player/resource/25964-30274

On peut également trouver sur Youtube, une présentation de Pierre Boulez qui a plus pour but d'illustrer le travail de l'Ircam que de détailler l'œuvre. Ce document permet de mesurer à quel point le matériel informatique a évolué...
http://www.youtube.com/watch?v=5r_K7roZCWo

S'agissant du son de la cloche, qui est très complexe, on peut lire, à ce lien, un exposé technique assez complet et, ça mérite d'être souligné, relativement compréhensible.
http://tchorski.morkitu.org/1/son-cloche.htm

Voici enfin la note de programme du compositeur relative à cette œuvre:
Note de programme
Cette œuvre reflète mes expériences à la cathédrale de Winchester où mon fils Dominique a été choriste de 1975 à 1980. Elle est fondée sur sa voix et sur celle de la grande cloche ténor. Cette énorme cloche noire d'une puissance surhumaine porte en inscription : « Horas avolantes numero mortuos plango : vivos ad preces voco » (« Je compte les heures qui s'enfuient, je pleure les morts : j'appelle les vivants à la prière »). Ce texte est repris par la voix du jeune garçon. La hauteur et la structure temporelle de mon oeuvre sont entièrement fondées sur le spectre très riche et harmoniquement irrégulier de la cloche, structure qui n'est ni tonale, ni dodécaphonique, ni modale à la manière occidentale ou orientale mais tout à fait unique.
Les huit sections de l'œuvre reposent chacune sur l'un des huit principaux partiels les plus bas. Les accords sont construits à partir d'un répertoire de 33 partiels* ; les modulations entre les différentes zones du spectre sont effectuées par des glissandi.
Des transformations constantes entre le spectre d'une voyelle chantée et celui de la cloche sont réalisées par des manipulations sur les composantes internes des deux sons. Il faut imaginer que les murs de la salle de concerts enserrent le public comme les côtés de la cloche autour de laquelle vole librement l'âme du jeune garçon (cet effet est surtout perceptible dans la version originale huit pistes).
Jonathan Harvey.

* partiel est un autre mot pour désigner les harmoniques

PS : je ne comprends pas pourquoi Jonathan Harvey qualifiait la cloche ténor de Winchester d'"énorme". Avec son poids de 1,84 t, elle est très en-deçà des 13,3 t du bourdon "Emmanuel" de Notre-Dame-de-Paris.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Harvey - « Mortuos plango, vivos voco »

Message par Merlin le Ven 16 Mai - 19:27

Un seul mot: passionnant.
avatar
Merlin
Admin

Messages : 244
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 45

http://lacontemporaine.purforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Harvey - « Mortuos plango, vivos voco »

Message par Cocotier le Sam 17 Mai - 13:23

Merci, Merlin. En dehors de l'œuvre en elle-même, j'ai été surpris du peu de littérature technique que j'ai pu trouver sur la cloche en tant que source vibratoire. Je comprends que des compositeurs aient pu être attirés par cet instrument aussi étonnant que chargé d'histoire.
avatar
Cocotier

Messages : 143
Date d'inscription : 20/08/2013
Age : 67

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jonathan Harvey - « Mortuos plango, vivos voco »

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum